Jerry Chilibecki

Mobiltex


Les règles de conformité touchant les oléoducs exigent une surveillance précise et fréquente. Pour les compagnies pétrolières et gazières, le défi est de trouver un système fiable et à coût abordable, mais tous les systèmes de surveillance par satellite ne sont pas tous conçus de la même manière.
 
“Notre objectif visait à concevoir un appareil simple et facile à installer qui pouvait facilement être intégré avec des centaines de milliers de points de vérification de corrosion déjà installés sur les pipelines en Amérique du Nord. Le point d'accès STX3 de Globalstar a rendu cette fonction possible, précise Jerry Chilibecki, directeur de l'ingénierie chez Mobiltex, un chef de file dans la fabrication de produits de surveillance à distance destinés à l'industrie de protection cathodique.
 
Dans le passé, les entreprises installaient des systèmes de radio privés terrestres à de nombreuses stations de vérification tout au long des oléoducs. Les sites étaient éloignés dans des environnements hostiles avec une absence d'accès ou un accès limité aux systèmes de communications terrestres - et sans source d'énergie électrique. Les compagnies transportaient les employés de chantier par véhicule ou hélicoptère pour transmettre les lectures obtenues à partir de chaque station.
 

“Notre objectif visait à concevoir un appareil simple et facile à installer qui pouvait facilement être intégré avec des centaines de milliers de points de vérification de corrosion déjà installés sur les pipelines en Amérique du Nord. Le point d'accès STX3 de Globalstar a rendu cette fonction possible.”

Dans les années 90, la technologie satellite a commencé à permettre l'automatisation à distance. Cette évolution a permis non seulement une économie importante en temps, personnel et en coûts d'essence, mais aussi des résultats précis et reproductibles.
 
Mobiltex est entrée sur le marché en 1991. Depuis ce moment, l'entreprise a conçu trois générations d'unités et d'équipement de surveillance à distance, fournissant des solutions à plus de 100 compagnies pétrolières et gazières en Amérique du Nord.
 
Lorsque Mobiltex a débuté la conception du CorTalk RMU1, l'appareil de surveillance de transformation machine à machine, les trois principes directeurs visés étaient la simplicité, la fiabilité et l'adaptabilité. L'entreprise a choisi d'intégrer le transmetteur satellite STX3 de Globalstar en raison des fonctionnalités de l'appareil lui-même et de l'implication de la compagnie dans le domaine spatial.
 
“La constellation de satellites à basse orbite de Globalstar procure un avantage indéniable, en raison de la stabilité du réseau et le fait que nous ayons un besoin limité d'énergie RF pour communiquer avec les satellites", précise Chilibecki. ”La résultante est une demande moindre pour les systèmes de piles, et dans l'ensemble, une meilleure efficacité opérationnelle. Voilà pourquoi nous avons sélectionné le point d'accès simplex STX3 de Globalstar."
 
L'altitude des satellites de Globalstar produit des faisceaux ponctuels plus grands que tout autre opérateur à basse orbite, réduisant ainsi le nombre de satellites nécessaires et conséquemment en minimise les coûts. L'orbite, inclinée à 52 degrés, fournit une couverture importante entre les 70 ièmes degrés nord et sud. Un système géostationnaire, par opposition, est le reflet miroir de l'orbite terrestre. Dans un tel système, il est impossible de déterminer l'endroit où l'appareil sera fonctionnel, mais les satellites en orbite rapide de Globalstar assurent une bonne visibilité de presque toutes les régions du ciel.
 
Par ailleurs, les systèmes géostationnaires exigent une somme d'énergie RF importante au sol. La vulnérabilité des énormes piles et les panneaux solaires très coûteux demandent des budgets additionnels. Le STX3 nous fournit une alternative idéale: son efficacité exceptionnelle permet aux piles du RMU1 d'avoir une autonomie variant entre 5 et 10 ans, selon la fréquence des rapports demandés. 
 
“Parce que le STX3 est petit (environ la taille d'une pièce de 25 sous) et efficace avec sa consommation d'énergie moins élevée de toute l'industrie, nous avons été en mesure d'intégrer le système complet de l'antenne, le point d'accès, la pile et les éléments de mesure à distance et de les contenir en respectant les mêmes standards de 3 pouces de diamètre, édictés par l'industrie, pour les stations de tests réparties le long des pipelines dans les régions isolées, a indiqué Chilibecki. Le produit final, le CorTalk RMU1, devient la nouvelle norme pour l'industrie. 
 
Comme le secteur des ressources naturelles se tourne vers les solutions satellites pour des connexions fiables et rapides parmi les réseaux en croissance M2M, Globalstar émerge également comme l'entreprise qui établit les nouveaux standards.