Wayne Carlson

Nupoint Systems Inc.


Les gestionnaires de feux doivent constamment surveiller les forêts, souvent à partir de vols très coûteux en hélicoptère. Mais avec la technologie par satellites, une connexion fiable machine à machine est actuellement en train de modifier les façons de faire. Nupoint Systems Inc. joue un rôle dans cette révolution grâce au développement de son appareil Remote Viewer alimentée par Globalstar. La caméra de type IP portable et abordable apporte aux équipes de combat des incendies l'information critique nécessaire avant leur déploiement.

“Dans le passé, il n'y avait tout simplement pas de connectivité,” mentionne Wayne Carlson, président de Nupoint Systems de Colombie Britannique au Canada. “Avec la technologie satellite, c'est une toute nouvelle ère qui commence pour la gestion des forêts.”

Il y a 8 millions de kilomètres carrés d'espace situé hors de portée des réseaux cellulaire ou GSM au Canada. La portion de cette région identifiée pour des interventions modifiées ou des brûlages dirigés s'ajoute à une grande partie à couvrir par une surveillance visuelle et le coût de chaque vol d'hélicoptère peut varier entre 2 000 $ et 5 000 $, selon la distance à parcourir.


“Les principaux avantages du système Globalstar par rapport aux systèmes concurrents sont le coût abordable, une faible consommation d'énergie et la simplicité d'utilisation. Il s'agit d'une solution IP, ce qui signifie que nous pouvons utiliser les protocoles internet standard pour transférer des fichiers. Puisque nous n'avons pas à créer un back-end personnalisé, les applications sont beaucoup plus faciles à implanter.”
 

 

De plus en plus, les gestionnaires de feux exploitent des solutions de communication M2M alimentées par satellite pour accroître la rentabilité, l’efficacité et la performance. "Les possibilités de la technologie satellite sont énormes", a déclaré Carlson. "Et grâce à l'envergure de Globalstar, nous pouvons même nous tourner vers le marché international. Les possibilités sont illimitées."

Une gamme d'applications innovatrices sont en émergence. Nupoint Systems a développé un émetteur-récepteur de transmission de données satellites compact et robuste, alimenté par le module de données et de voix par  satellite GSP-1720. Le SD200-G de Nupoint est compatible avec presque tous les équipements de surveillance pour récupérer et envoyer des données à partir d'actifs localisés bien au-delà de la portée des systèmes de communications terrestres.

“Les principaux avantages du système Globalstar par rapport aux systèmes concurrents sont le coût abordable, une faible consommation d'énergie et la simplicité d'utilisation. Il s'agit d'une solution IP, ce qui signifie que nous pouvons utiliser les protocoles internet standard pour transférer des fichiers", a déclaré Carlson. Puisque nous n'avons pas à créer un back-end personnalisé, les applications sont beaucoup plus faciles à implanter.”

Le SD200-G était déjà utilisé dans une grande variété d'applications - telles que celles des sites météorologiques, des systèmes de détection de pollution et des systèmes d'alertes préventifs, mais la compagnie Nupoint Systems entend poursuivre le développement de d'autres applications.

Lorsqu'un utilisateur demande si une caméra peut être intégrée au SD200-G, la solution avancée par la compagnie est son Remote Viewer. L'appareil complexe fonctionne avec une simplicité désarmante. La caméra capte une photo qui est stockée par l'appareil et l'envoie au serveur de Nupoint Systems. L'image est par la suite envoyée au téléphone intelligent, tablette ou ordinateur portable du client.

Les agences de protection contre les incendies n’ont plus besoin de faire de la surveillance aérienne. En un an, les informations fournies par le Remote Viewer ont permis au gouvernement de l’Alberta d’économiser au moins quatre vols d'hélicoptère. De plus, l'appareil est fonctionnel avec une seule pile pour une autonomie d'environ deux mois. "Cela leur permet d'être plus efficaces et productifs tout en économisant sur le plan budgétaire", précise Carlson.

Les agences de protection contre les incendies n’ont plus besoin de faire de la surveillance aérienne. En un an, les informations fournies par le Remote Viewer ont permis au gouvernement de l’Alberta d’économiser au moins quatre vols d'hélicoptère. De plus, l'appareil est fonctionnel avec une seule pile pour une autonomie d'environ deux mois. "Cela leur permet d'être plus efficaces et productifs tout en économisant sur le plan budgétaire", précise Carlson.

“Sans le Remote Viewer, les pompiers auraient eu à voler au milieu de la nuit pour capter les mêmes images, ce qui est beaucoup plus dangereux,” conclut Carlson.